Vous avez une entorse ou vous ressentez des douleurs au niveau de votre poignet. Vous devriez songer à utiliser une attelle de poignet. Souple ou rigide, cet accessoire orthopédique, aussi appelée orthèse de poignet, n’est pas cher à l’achat. Il assure le maintien de l’articulation et soulage efficacement les douleurs.


Concrètement, une attelle se présente comme un léger dispositif médical conçu pour atténuer ou faire disparaître les effets d’une inflammation, d’un traumatisme ou de toute autre anomalie à l’origine de douleurs au niveau de l’articulation. En fonction de la gravité, l’utilisation d’une orthèse de poignet peut induire une immobilisation partielle ou totale de l’articulation.

Attelle de poignet

Utilisation d’une attelle de poignet

L’objectif principal d’une attelle de poignet est de contraindre l’articulation au repos forcé en l’immobilisant totalement ou partiellement. Ainsi privé de mobilité, le poignet parvient à guérir plus rapidement. On peut aussi l’utiliser pour prévenir les blessures lors de la pratique d’un sport ou dans l’exercice d’une profession à risque.

L’attelle de poignet s’utilise fréquemment au sortir d’une immobilisation (plâtre) ou dans le cadre d’une convalescence post-opératoire. Mais il existe une multitude de situations pour lesquelles un professionnel de santé peut être amené à recommander le port d’une orthèse de poignet à son patient.

En premier lieu lorsque l’articulation est blessée, affaiblie ou vulnérable. Divers traumatismes aux origines multiples sont imputables aux douleurs ressenties. On évoque fréquemment la tendinite, l’entorse, la luxation, l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, la fracture et le syndrome du canal carpien.

Attelle pour le poignet

  • Tendinite
    La tendinite du poignet, également appelée tendinite de Quervain, survient lorsque le poignet est trop souvent sollicité. Elle se concrétise par une inflammation douloureuse des tendons situé entre la main et l’avant-bras. De nombreuses activités sportives comme le tennis ou le ping-pong favorisent la tendinite du poignet. Les mouvements répétitifs inhérents à l’exercice de certaines professions sont également un facteur de risque (musicien, caissier, opérateur de saisie, manutentionnaire…). Le port d’une attelle de poignet peut se faire de manière curative, pour soigner la tendinite déjà présente, ou de manière préventive pour éviter ce trouble musculo-squelettique.
  • Entorse
    L’entorse du poignet correspond à une lésion traumatique du ligament (élongation ou déchirure) à la suite d’un coup ou d’une hyperextension. Elle est considérée comme bénigne s’il s’agit d’une simple élongation. Le port d’une attelle de poignet pendant quelques semaines reste le meilleur traitement orthopédique. L’entorse est en revanche jugée plus sérieuse s’il est question d’une déchirure du ligament. Dans ce cas de figure, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.
  • Luxation
    La luxation du poignet s’apparente à un déboitement de l’articulation lors d’un choc violent. Elle entraine une impossibilité de mouvement. Il faut alors remettre en place l’articulation. L’attelle de poignet peut accompagner la convalescence et la rééducation.
  • Arthrose
    L’usure du cartilage est à l’origine de l’arthrose du poignet. Elle se caractérise par une douleur associée à une raideur de l’articulation. Cette pathologie nécessite éventuellement une intervention chirurgicale et le port d’une attelle de maintien du poignet pendant plusieurs semaines.
  • Polyarthrite rhumatoïde
    La polyarthrite rhumatoïde du poignet est l’un des plus fréquents rhumatismes inflammatoires. La maladie se manifeste par une destruction progressive des structures articulaires en provoquant d’importantes douleurs invalidantes. Le port d’une orthèse de poignet permet de soulager le malade.
  • Fracture
    La fracture du poignet intervient à la suite d’un choc direct sur le poignet ou lors d’une chute. On la traite en général avec une attelle plâtrée pour maintenir l’articulation en place. L’attelle du poignet classique est ensuite employée pour accompagner le patient dans sa rééducation.
  • Syndrome du canal carpien
    Le syndrome du canal carpien se concrétise par la survenue d’engourdissements et de fourmillements dans les doigts. Une perte de la force musculaire dans le poignet et la main est également constatée. Plusieurs facteurs sont responsable de cette pathologie : répétition de mouvements, contraintes imposées à la main, geste sollicitant la force de la main… En utilisant une attelle de poignet, on empêche l’aggravation du problème en mettant au repos les articulations.

Orthèse de poignet

Fonctions d’une attelle de poignet

On voit parfois les sportifs de haut-niveau porter une attelle au poignet. On pourrait croire qu’il s’agit d’une coquetterie liée à un effet de mode en raison de son élégance. Bien sûr, il n’est est rien. Les raisons principales sont évidemment curatives et préventives puisque l’orthèse permet de :

– de soutenir un poignet blessé (entorse, foulure…)
– de l’immobiliser totalement ou partiellement
– de le stabiliser fermement après plâtrage
– de lui offrir une protection confortable contre les chocs
– de contrôler les mouvements de flexion et d’extension
– d’accélérer la cicatrisation d’un ligament
– de soulager les symptômes du syndrome du canal carpien
– d’accompagner le rétablissement et la rééducation
– etc…

Facile à porter, cet accessoire orthopédique a l’avantage de parfaitement s’adapter à la morphologie du poignet, le droit comme le gauche. La plupart des modèles possèdent des lacets, des sangles de serrage, des bandes velcro ou des molettes ajustables pour régler la position. En général, l’orthèse du poignet s’enfile comme un gant (attelle de pouce) ou comme une manche.

Orthèse de poignet

Les attelles ont souvent un design futuriste. Mais la plupart du temps elles savent rester discrètes en offrant une ergonomie adaptée à chaque pathologie. Les matériaux employés garantissent légèreté, souplesse ou rigidité selon les besoins. Elles sont faites habituellement en néoprène ou en nylon, des matières élastiques, résistantes et confortables.

Les propriétés antibactériennes et respirantes d’une attelle pour poignet garantissent aussi une parfaite hygiène. Elle est d’ailleurs très facile à nettoyer. En fonction du modèle, elle se lave en machine ou à la main avec un peu d’eau savonneuse.

Bien d’autres avantages ne sont pas cités ici. Pour se rendre compte de l’utilité de cet outil, la meilleure solution est de l’expérimenter soi-même.

Attelle de poignet

Combien coûte une attelle de poignet ?

L’attelle de poignet est un dispositif orthopédique dont le prix s’échelonnent entre 10 et 50 euros. Le tarif dépend surtout du modèle et de la sophistication du produit. Notez cependant que les prix sont parfois plus élevés si vous décidez d’acheter votre attelle en pharmacie.

Les marques principales qui se partagent le marché sont, dans l’ordre alphabétique, Donjoy, Gibaud et Thuasne.

Complétez votre lecture :